Les erreurs à éviter pour un entretien d’embauche

Se démarquer des autres candidats sans trop en faire, se démarquer sans laisser un détail inadéquat sous les yeux du recruteur, un entretien se prépare à tout point de vue, la tenue est aussi importante que le travail réalisé sur l’étude de l’entreprise et de son marché.

Du recruteur direct en entreprise au cabinet de recrutement, les exigences varient selon beaucoup de critères : exigences personnelles du recruteur, exigences par rapport à la description des compétences, expériences, savoir-être et apparences. Même si cela peut créer une polémique, l’apparence joue une part importante en entretien.

Il y a certaines occasions où il faut mettre un point d’orgue aux détails qui pourraient jouer en votre défaveur. L’entretien d’embauche est le rendez-vous par excellence où un petit accessoire style pendentif inapproprié pourrait bien vous décrédibiliser. Le monde des ressources humaines est ainsi fait de codes qu’il vaut mieux avoir en tête avant de s’y jeter. Voici quelques conseils pour éviter les gros écueils le jour J.

Les détails qui clochent en entretien

Si vous avez passé le cap de l’entretien et passé l’étape du cabinet de recrutement, c’est que vos compétences intéressent le recruteur. Par conséquent, en vous convoquant, c’est tout le reste qu’il va passer en revue : votre tenue, votre gestuelle et tous les détails qui pourront lui en dire davantage sur votre personnalité.

Si vous êtes une inconditionnelle du pendentif animalier (dauphin, chat, cheval, etc.) ou romantique (cœur, message d’amour et autre), sachez que votre interlocuteur y verra, lui un signe plutôt négatif, cliché et donc trop connoté. Optez alors pour un bijou plus neutre qui ne laissera rien présupposer de vos passions ou vos croyances mais qui sera en harmonie avec vos habits, votre personnalité et vos goûts.

Vos tatouages aussi parlent pour vous, ainsi, si le poste requiert une absence totale de ce genre de détails esthétiques, il vaut mieux mettre toutes les chances de votre côté et ne pas porter à la connaissance du recruteur votre piercing ou tatouage.

Plus vous serez neutre, plus vous optimiserez vos chances.

Quelques conseils alternatifs pour un entretien serein

Si vous avez malgré tout du mal à vous sentir vous-même avec un pendentif sans âme pour vous, il existe des alternatives qui vous permettront d’éviter le jugement hâtif de vos interlocuteurs, sans vous sentir mal à l’aide pour autant. Un porte-bonheur tel qu’un trèfle à quatre feuilles en or ne pourra en aucun cas vous être reproché, surtout en une telle occasion. L’essentiel est d’opter pour un bijou discret, fin, et sans aucun message caché ou pouvant porter à confusion, ou affichant quelconque convictions.

Laissez-vous aller à vos envies en vous mettant à chaque fois à la place de votre recruteur et de ce qu’il pourrait penser de votre choix. Ce n’est pas sur la valeur de votre bijou que l’on vous jugera mais sur ce qu’il dit de vous.

Bien évidemment, rien n’est absolu : il y a des animaux qui portent moins de clichés en eux (tortue, coccinelle…) et qui, en pendentif peuvent rester discret et harmonieux avec ce que vous êtes. Sachez trouver l’équilibre entre votre personnalité, la tenue que vous porterez et le domaine pour lequel vous êtes candidate.

This entry was posted in Informations pratiques. Bookmark the permalink.